samedi 18 avril 2015

QUAND L'HUMANITE DEFAILLIT, la Paques rélève le défi! Par Oscar OMARI NGABO,ofm



QUAND L’HUMANITE DEFAILLIT,
La Pâques relève le défi !

                
Fondateur de "AEFRARENVIA" asbl
 
Fr. OMARI NGABO Oscar,ofm Bukavu, 07 Avril 2015


Où allons-nous ? Est-il humain de choisir volontairement la mort alors que nous pensions avant qu’elle nous serait imposée, qu’elle était la peine du péché ?
Dans une Humanité en quête éternelle de sens, deux voies ont toujours été envisagées comme fondamentales : la raison et/ou la foi. Mais, fort est de constater qu’aujourd’hui une troisième voie se serait dessinée et même devenue privilégiée : la « déraison ». Le gouvernail de cette troisième voie se focalise sur le principe « la fin justifie les moyens ». C’est ainsi que pour assouvir des fins idéologiques, monarchiques, impériales, extrémistes, l’humanité fait face à des « Terminator »[1], des « Léviathans » jusqu’aux infimes réalités vitales. Et maintenant à quoi faut-il s'en tenir: « vaincre pour vivre » ou « vivre pour vaincre » ?

VAINCRE POUR VIVRE

Notre terre passe l’épreuve de la « panique ». Partout, en tout et pour tout, on ne sait plus d’où viendra la menace,  par où surgira le ‘‘Montre’’. A la gare ? Au marché ? Dans les Airs ? Dans la mer ? Sur la route ? Au campus ? Au bureau ? Au stade ? En famille ?… C’est l’inquiétude totale ! En effet, une pléthore d’interrogations (personnelle et collective) envahit les esprits. Un risque d’embouteillage rationnel tend à s’implanter et devenir le quotidien existentiel : faire de la vie une incertitude éternelle. Que je sorte ? Que je reste ? Que je parle ? Que je me taise ? Quoi dire, quoi faire ? Quand ? Où ? Avec qui ? Comment ? Etc. Nous faisons, l’expérience d’un débordement rationnel et stratégique. Mais attention, c’est là le piège des Léviathans. Ils cherchent à susciter le trouble rationnel pour enfin, s’ériger en maitres. Arrivée à ce stade, notre humanité risque de sombrer dans la dépression en cédant aux malices des prédateurs. Ils auront ainsi réussi leur mission et constitutionnalisé leur devise : « Vaincre pour vivre ».
Dans les pays où les embouteillages sont habituels et deviennent parfois ‘’légalisés’’ à cause de l’étroitesse des routes ou de leurs dégradations excessives, le danger pour les automobilistes est de vouloir céder au fatalisme, par conséquent ils chercheront à abandonner leurs engins. Et pour ceux qui voudraient s’en en procurer encore, ils ont le dégout et annulent leur projet. Car, disent-ils, « l’amortissement d’engin couterait plus cher que son achat ! » C’est probablement aussi ce à quoi les tenants de la « déraison » veulent amener notre Humanité : instituer la peur comme boussole de l’existence. Le massacre de l’Université de Garissa, au Kenya, jeudi 2 Avril 2015 tuant 148 (142 étudiants et six membres de l’odre)[2] ; le crash de l’Airbus A320 de la compagnie allemande « Lufthansa », le 24 mars 2015 où 150 personnes à bord ont péri, et dont la responsabilité a été attribuée au Pilote Adreas Lubitz[3], l’enlèvement de deux cent trente-sept Lycéennes de Chibok au Nigeria, dans la nuit du 14 au 15 Avril 2014[4], et d’autres événements horribles similaires  à travers le monde, prouvent à suffisance à quel point les « fils de ce monde »[5] sont habiles et déterminés. Mais courage ! J’ai vaincu le monde, dit le Ressuscité.

« VIVRE POUR VAINCRE »

Plongées dans un embarras vital, certaines personnes croient à l’ordre préétabli du mode d’existence et laissent faire le cours de l’histoire.
La vie, une fatalité ? Sûrement pas, j’ai l’assurance et la pleine certitude que la Vie, étant voulue par le Créateur, elle ne s’éteindra jamais. C’est pour confirmer cette invincibilité de l’Humanité que le Christ s’est fait l’un des hommes afin que l’Humanité chante : « Alléluia (x3) ! La Vie a vaincu la mort, la mort est vaincue par Vie ». Désormais, qui pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté dans le Christ ?... En tout, nous sommes ces grands vainqueurs grâce à l’amour[6].
Par Pâques, tous les chrétiens confessent la Victoire de la Vie sur la Mort, de la tolérance sur l’extrémisme, de la relation sur l’indifférence, de l’amour sur la haine,... Désormais, plus de pleurs mais d’exultation de celles et ceux qui se reconnaissent libres et libérés, rachetés du supplice de la Mort.
Ainsi, notre « credo » n’est plus ‘’ vaincre pour vivre’’, mais ‘’vivre pour vaincre’’.

Donc :
Vivre, c’est vaincre l’égocentrisme,
Vivre, c’est s’ouvrir à la relation,
Vivre, c’est rencontrer l’Inconnu,
Vivre, c’est accueillir l’Indésirable,
Vivre, c’est vaincre la Mort,
Vivre, c’est vaincre l’indifférence,
Vivre, c’est rompre les chaines injustices,
Vivre, c’est relever et porter   les affaiblis...
Vivre, c’est s’engager pour le mieux…
Vivre, c’est marcher ensemble,
Vivre, c’est Humaniser !


[1] Personnage terrifiant dans le Film de science-fiction américano-britannique réalisé par James Cameron et sorti en 1984, 1991, 2003 et 2009.
[2] www.la-croix.com, 07/04/2015
[3] Allemand de 28 ans, cfr.  www.closermag.fr, 06/04/2015
[5] Cfr. Lc16, 1-8.
[6] Romains8,28-39.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire